gwenaël manac’h - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
Acheter vos billets musée en ligne
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
le pass sanitaire est obligatoire à partir de 12 ans pour l’accès au musée, à la bibliothèque et au cinéma. port du masque obligatoire à partir de 6 ans.
accueil > la Cité > la maison des auteurs > résidents et anciens résidents > auteurs en résidence > gwenaël manac’h

gwenaël manac’h

en résidence d’octobre 2021 à mars 2022

Gwenaël est un breton de la diaspora, né et élevé dans les Alpes, formé en Belgique, savoyard et corrézien par ses grand-mères.
En bref, ne pas se fier à son patronyme, c’est un hybride.

Après l’Institut St-Luc à Liège, il a exploré l’illustration, le jeu vidéo, la mécanique vélo militante, la peinture, la fresque, l’éducation populaire.
En 2016, il rassemble dans son premier projet de bande dessinée tout ce qu’il a glané pendant ses pérégrinations.
Nomade pour un temps, il est allé nourrir son écriture de fermes en Zads, de petits ermitages solitaires en joyeux collectifs.
L’humain et la métaphore sont la matière principale de ses histoires.
Le reste du temps il fait de la bande dessinée documentaire avec son frère et cela le passionne.

Dans son premier récit, il racontait au travers des "bagages" de chacun, la construction de soi, et ce que l’on décide d’en montrer.

En résidence, il travaille sur un nouveau récit fantastique où, en raison d’une maladie aussi ancestrale qu’ordinaire, les hommes virils encombrent le monde de leurs corps pétrifiés en d’immenses statues comme celles de l’Île de Pâques.

bibliographie

- Un train d’enfer, dessin/mise en scène, reportage d’Erwan Manac’h, éd. La ville brûle, 2020.
- La Cendre et le trognon, éd. Six pieds sous terre, 2019.

webographie

Site web : www.gwenaelmanach.com
réseaux : @gwenaelmanach

La Cendre et le trognon

La Cendre et le trognon

La Cendre et le trognon

Projet de résidence Le Moaï intime

Projet de résidence Le Moaï intime

Projet de résidence Le Moaï intime