Acheter vos billets musée en ligne
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN

nous vous informons que le musée de la bande dessinée, la bibliothèque, le cinéma et la librairie sont ouverts.
accueil > nos ressources > ressources documentaires > actualités de la bd > le bilan de l’année de la bande dessinée

BD 20>21

le bilan de l’année de la bande dessinée

Annoncée par le ministre de la Culture, Franck Riester en décembre 2019 l’Année nationale de la bande dessinée était lancée officiellement le jeudi 30 janvier 2020 par le Président de la République lors de la la 47ème édition du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême. Touchée de plein fouet par la pandémie du Covid-19, BD 20>21 aura bénéficié de 6 mois de prolongation dans le but de permettre, dans la mesure du possible, les reports et réorganisations nécessaires pour le maintien de ses manifestations.

Elle s’achève donc en cette fin de mois de juin avec le retour triomphant des festivals de bande dessinée « en présentiel » comme les Rendez-Vous BD d’Amiens et Lyon BD qui ont emporté un vif succès, ou encore les expositions-phares de BD 20>21, enfin données à (re)voir au public grâce à la réouverture des musées comme « Picasso et la bande dessinée » et « Kubini, les bandes dessinées d’afrique.s » à la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image d’Angoulême.

À travers ses 2 300 événements et la forte mobilisation d’une grande diversité d’acteurs qui, malgré les perturbations liées au contexte sanitaire, ont défendu avec ferveur et énergie ce secteur très créatif et jouissant d’une forte attractivité auprès des Français, l’Année de la bande dessinée peut se féliciter d’avoir répondu à ses objectifs, à savoir :

  • promouvoir la bande dessinée auprès du public et valoriser le 9ème art auprès des publics empêchés et éloignés du livre et de la lecture ;
  • accroître la visibilité de la bande dessinée en faisant naître des initiatives nouvelles et en mettant en avant les actions déjà existantes en France comme à l’étranger ;
  • valoriser et développer les usages de la bande dessinée comme support pédagogique notamment grâce à des résidences d’artistes dans le milieu scolaire ;
  • mieux faire connaître l’histoire de la bande dessinée, revisiter son histoire et ses spécificités graphiques à travers le monde ;
  • valoriser le patrimoine de la bande dessinée, afin de donner l’envie aux institutions artistiques de s’investir dans la bande dessinée ;
  • développer le 9ème art dans l’espace universitaire et la recherche.

Cette manifestation nationale inédite aura permis de mieux ancrer le 9e art dans le paysage artistique et institutionnel de notre pays grâce à l’engagement de cette diversité de partenaires (collectivités publiques, institutions culturels, associations, libraires, structures socio-culturelles…). Elle a permis chez nombre de nos concitoyens une prise de conscience de la richesse de son patrimoine et de son exceptionnelle vitalité créative grâce à une diversité d’autrices et auteurs talentueux qui la font vivre sur l’ensemble du territoire. De nombreux événements ont pu se réaliser dans plusieurs pays étrangers grâce à l’implication des services culturels de nos ambassades, renforçant ainsi le rôle dynamique de la bande dessinée dans la promotion de la culture et de la langue françaises.

 
 

LES CHIFFRES-CLÉS

L’Année de la bande dessinée en chiffres, c’est :

1 386 lieux
2 300 événements
511 opérations labellisées

PARMI LES 2 300 ÉVÉNEMENTS

LIEUX
1043 dans des bibliothèques et médiathèques
95 dans des établissements scolaires
108 dans des musées
71 dans des collectivités territoriales
85 à l’étranger

ÉVÉNEMENTS
526 expositions
329 rencontres d’auteurs
105 prix et palmarès
181 salons et festivals
 
 
 
Près de la moitié des événements (45%) ont été organisés dans des bibliothèques et médiathèques, tous les autres événements se répartissent presque équitablement (entre 5% et 4 %) dans des écoles et établissements scolaires, des musées, des librairies, des collectivités territoriales, des centres culturels, des bibliothèques universitaires, des centres sociaux, des maisons d’édition, et des lieux culturels à l’étranger.

Près d’un quart des événements (22.8%) ont pris la forme d’expositions dans les musées, les médiathèques mais aussi en extérieur comme à Aix (BD Aix) ou Saint-Malo (Quai des bulles) ; 14,3 % de rencontres avec les auteurs notamment en médiathèque et dans les établissements scolaires dans le cadre de résidences. Enfin, ce ne sont pas moins de 180 festivals (près de 8% de la totalité des événements) qui ont été proposés au public sous forme physique ou digitale.

Il est à noter qu’avec les confinements successifs, la mobilisation s’est accrue. Ces situations inédites ont constitué une opportunité de s’interroger et de remettre à plat les nouvelles façons d’agir et de mettre sur pied des manifestations sous diverses formes, comme par exemple en développant et exploitant de façon optimale le volet numérique. D’autre part, le Centre national du livre (CNL) comme la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image d’Angoulême (CIBDI), en offrant des possibilités d’actions dans ce domaine avec la mise en place de dispositifs adéquats, comme les résidences d’artistes, ont permis à de nombreuses collectivités territoriales, associations, institutions culturelles, à s’investir dans cette année de la bande dessinée.

 

RETOUR SUR LES TEMPS FORTS

 
La programmation de BD 20>21 a reposé sur un dispositif complet de mise en valeur des initiatives portées par les opérateurs du ministère de la Culture, par le ministère de l’Éducation Nationale et de la Jeunesse (notamment par un programme de résidences d’auteurs de bande dessinée à l’école), par le ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères, par le réseau des festivals de bande dessinée et de librairies spécialisées, par les associations et syndicats représentants du secteur professionnel, ainsi que par de très nombreux partenaires privés.

Elle est également constituée d’initiatives directement organisées et financées par le Centre national du livre (CNL) et la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image d’Angoulême (CIBDI).

Avec pour objectif de mettre en lumière le rôle fédérateur du 9ème art et de l’institutionnaliser comme art majeur, la programmation de l’Année de la bande dessinée a été pensée et conçue selon six grandes directions :

  • Populaire
  • Artistique, culturelle et patrimoniale
  • Éducative
  • Académique, intellectuelle et de recherche
  • Professionnelle
  • Internationale

POPULAIRE :
Pour promouvoir la bande dessinée auprès du public et valoriser le 9ème art auprès des publics empêchés et éloignés du livre et de la lecture

  • Les grands festivals de bande dessinée, soutenus par le Centre national du livre, ont proposé, tout au long de l’année, des contenus innovants et de qualité, en ligne ou en présentiel, auprès des publics scolaires, du jeune public ou des publics empêchés ou éloignés du livre et de la lecture pour donner à voir la vitalité et la richesse de la création en bande dessinée : le Festival international de la bande dessinée d’Angoulême (FIBD), pour sa 47ème édition fut l’un des grands temps forts de BD20>21 et le lieu de son lancement officiel, mais aussi Lyon BD, BD Regards 9 à Bordeaux, Les rencontres du 9ème art à Aix-en-Provence, Formula Bula à Paris, Bd Boum à Blois, le Festival Fumetti à Nantes, Le Festival de BD de Colomiers, le Festival On a marché sur la bulle à Amiens, le Festival Quai des bulles à Saint-Malo, le festival Spéléographies à Rennes et le Festival Bd à Bastia. S’adaptant au contexte sanitaire, les organisateurs de festivals ont fait preuve d’une grande inventivité en agissant sur le format de leurs animations.
  • Les Villages BD, une manifestation itinérante proposée par le ministère de la Culture et organisés par le Centre national du livre à Lille du 26 juillet au 9 août 2020 et à Brest les 19 et 20 septembre 2020. Intégrés aux programmations des Escales de l’été à Lille et aux Rencontres brestoises de la bande dessinée organisées par Brest en Bulle, les deux étapes du Village BD ont proposé des animations s’articulant autour de trois grands axes : une grande exposition sur la bande dessinée, des ateliers destinés au jeune public animés par des auteurs de bande dessinée et une scène BD2020 implantée au sein du Village-BD a proposé des rencontres avec des auteurs de bande dessinée.

L’exposition itinérante du Village BD

ARTISTIQUE, CULTURELLE ET PATRIMONIALE
Pour promouvoir la création française et valoriser le patrimoine français d’excellence de la bande dessinée

  • La grande exposition "Picasso et la bande dessinée" a été inaugurée le 21 juillet et s’est tenue jusqu’au 03 janvier 2021 au Musée Picasso à Paris. Affectée par la fermeture des musées pendant de longs mois, cette exposition-phare de l’Année de la bande dessinée, s’est ré-installée depuis le 16 juin à la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image (CIBDI) et sera visitable jusqu’au 2 janvier 2022. À travers une sélection de dessins, d’estampes et de planches originales, l’exposition revient d’abord sur la passion de Picasso pour le genre et pour sa curiosité pour l’expérimentation de nouvelles techniques qui l’ont rapproché de cet art.
  • L’exposition événement "Catherine Meurisse, la vie en dessin" à la Bibliothèque publique d’information à Paris s’est tenue du 30 septembre 2020 au 25 janvier 2021.
  • L’exposition "Hugo Pratt. Lignes d’horizons" au musée d’Aquitaine de Bordeaux, ouverte le 19 mai 2021, prolongée jusqu’au 6 février 2022.
  • L’exposition "Emmanuel Guibert, biographies dessinées" à l’Académie des Beaux-arts de Paris, du 10 septembre au 18 octobre 2020.
  • L’exposition inédite "Largo Winch, aventurier de l’économie" qui s’est tenue du 17 octobre au 12 février 2021 à la Citéco à Paris, à l’occasion du 30ème anniversaire de la saga dessinée, proposait une immersion complète dans l’univers de l’ « aventurier humaniste ». Elle s’est accompagnée de nombreux ateliers à destination du jeune public, de visites guidées et de nocturnes.
  • L’exposition "Versailles dans la bande dessinée" s’est tenue au Château de Versailles du 19 septembre au 31 décembre 2020.
  • L’exposition "Régis Loisel, rétrospective dessinée" à Odyssud à Blagnac, qui s’est tenue du 19 mai au 30 octobre 2020.
  • L’exposition "Rahan et la préhistoire" au musée Antoine Vivenel de Compiègne qui s’est tenue du 18 juillet au 15 novembre 2020.
  • L’exposition "Aux origines de la bande dessinée, l’imagerie populaire", au musée de l’Image d’Epinal (Vosges), ouverte le 24 juin 2021 et prolongée jusqu’au 2 janvier 2022.

 
ÉDUCATIVE :
Pour faire franchir une étape à la présence de la bande dessinée à l’école et renforcer les initiatives d’éducation artistique et culturelle en lien avec le 9ème art

Dès septembre 2020, un grand projet de résidences d’auteurs de bande dessinée en milieu scolaire à l’échelle nationale a été mis en place par le ministère de la Culture et le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse et organisés par le CNL. Cette action, qui a débuté à la rentrée scolaire 2020 et qui continuera à s’organiser tout au long de l’année scolaire 2020-2021, comptait au 1er janvier 2021, 62 résidences d’auteurs dans 46 départements français.

Par ailleurs, un programme de résidences dans plusieurs ville de France a été mise en place par l’association France urbaine, en partenariat avec le CNL pour que les artistes s’inspirent de personnages historiques des territoires concernés et les fassent revivre grâce à des expositions et des ateliers organisés dans les classes.

 
ACADÉMIQUE, INTELLECTUELLE ET DE RECHERCHE
Pour développer le 9ème art dans l’espace universitaire et la recherche.

  • Une masterclasse "Narration en bande dessinée", le 7 mars 2020 animée par l’historien de la bande dessinée Jean-Pierre Mercier a été organisée par l’Agence Livre cinéma et audiovisuel de Nouvelle-Aquitaine(ALCA) en partenariat avec l’UFR Lettres et Langues de l’université de Poitiers.
  • Plusieurs colloques organisés sur l’ensemble du territoire parmi lesquels : "Droit’(s) et bande dessinée" à la BnF, "Bulles marines" à la CIBDI et à Poitiers, "Mémoire et 9e art en Espagne et amerique hispanique" à l’espace Mendès France de Poitiers (Memoria y 9e arte en Espana e hispanoamerica), "La Fabrique de la Bande Dessinée" à l’ENSSIB de Villeurbanne…
  • Un projet éditorial inédit et ambitieux : Le Bouquin de la Bande Dessinée , dictionnaire esthétique et thématique du 9e art qui rassemble 150 articles de fonds écrits par les 50 meilleurs spécialistes, co-édité par la collection Bouquins des éditions Robert Laffont et la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image.
  • Sur une initiative du ministère de la Culture, le Centre national des arts plastiques (CNAP), en partenariat avec l’Association de développement et de recherche sur les artothèques (ADRA) et la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image a lancé du 7 au 17 décembre 2020 un appel à candidatures dans le cadre d’une commande nationale d’estampes. Ouvert à la diversité des pratiques artistiques, cet appel à candidatures s’adressait aux artistes qui affirment leur appartenance à l’imaginaire et aux codes de la bande dessinée et de l’image graphique. Les artistes lauréats ont annoncés le 25 mars 2021 : Stéphane Blanquet, Clément Charbonnier-Bouet, Jérôme Dubois, Philippe Dupuy, Pierre La Police, Camille Lavaud, Gabrielle Manglou, Amandine Meyer, Lisa Mouchet, Saehan Parc, Loulou Picasso, Sammy Stein.

 
PROFESSIONNELLE
Pour mieux appréhender les évolutions spécifiques au secteur et mieux tirer parti des bonnes performances de la bande dessinée dans l’export de contenu et l’excellence des industries culturelles et créatives françaises dans ce domaine

  • "La BD prend le (Ground) Control" qui s’est tenu le 12 mars 2020, au Ground Control/Paris 12. À l’occasion de l’année 2020 de la bande dessinée, la Sofia, Lyon BD et Ground Control se sont associés pour proposer un événement inédit : une journée entièrement dédiée aux auteurs, autrices, éditeurs et éditrices de BD, avec l’ouverture d’un forum professionnel, des conférences et des tables rondes centrés sur la valorisation
  • L’ouverture du Marché international des droits et des licences du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême (FIBD), avec le concours de la Région Nouvelle-Aquitaine, du Centre national du livre et du Bureau international de l’édition française, a réuni près 75 exposants. Cet espace a représenté une opportunité exceptionnelle de renforcer les relations commerciales internationales, avec plus de 2 000 visiteurs professionnels venus de 35 pays différents.
  • Des ventes aux enchères exceptionnelles ont été organisées par le département Bandes Dessinées d’Artcurial (du 24 au 26 juin 2020) et par la galerie Daniel Maghen (le 19 novembre 2020 à la Maison d’Amérique latine). Elles ont proposé aux collectionneurs des œuvres rares signées André́ Franquin, Hergé́, Morris, Gotlib, Albert Uderzo, Jijé, Grzegorz Rosinski, Ralph Meyer, ou encore Milo Manara.
  • Publication de deux études inédites du Centre national du livre (Ces deux études sont consultables sur le site du CNL
    -  "Les Français et la lecture de bande dessinée" conduite par Ipsos pour le CNL. Dans le prolongement des réflexions qu’il a déjà menées sur les liens qui unissent les Français au livre et à la lecture, et dans le cadre de BD2020, le CNL a souhaité analyser les rapports des Français avec la bande dessinée.

-  "Panorama de la bande dessinée en France de 2010 à 2020" rédigé par Xavier Guilbert sur le panorama de la bande dessinée en France. Ce panorama propose un décryptage complet des grandes tendances, des spécificités, des paradoxes et des dynamiques à l’œuvre dans le secteur de la bande dessinée depuis 10 ans.

 
INTERNATIONALE
Pour promouvoir la vitalité des créatrices et des créateurs français à l’étranger, ainsi que le rôle de la bande dessinée dans le plaisir de la lecture et la découverte de la langue française, également un puissant levier de rayonnement pour la France et pour ses industries culturelles et créatives.
Ainsi, 85 opérations se sont tenues à l’étranger, parmi lesquelles :

La "Fête de la BD : de la bulle à l’écran" à l’Alliance française de Dubaï.
Du lundi 02 novembre au 12 décembre, l’Alliance française de Dubaï en partenariat avec l’Institut français des Émirats arabes unis et l’Alliance française d’Abu Dhabi a célébré la bande dessinée, imprimée et animée à travers un programme complet de projections d’adaptations de BD au cinéma, d’ateliers et une exposition sur la BD innovante.

Le "Bilili BD – Festival international de la bande dessinée du Congo".
Du 01 au 05 décembre 2020, l’Institut français du Congo de Brazzaville a organisé un festival dédié à la créativité graphique (la bande dessinée, le dessin animé, le digital art, le jeu vidéo, etc) et la valorisation des auteurs de bande dessinée du bassin du Congo, tout en servant de
hub boost formation/réseautage et visibilité à tous les auteurs lusophones, arabophones, anglophones et bien évidemment francophones du continent. Le festival s’est tenu essentiellement sous format digital.

L’exposition virtuelle "Afropolitan Comics", conçue dans le cadre du Festival national des arts 2020 deJohannesburg en Afrique du Sud en partenariat avec l’Institut Français d’Afrique du Sud, a été mise en ligne le9 novembre 2020. L’exposition virtuelle Afropolitan comics est co-commissionnée et co-produite par l’Institut français d’Afrique du Sud et la Cité Internationale de la Bande Dessinée et de l’Image (CIBDI)

Sous l’impulsion de l’Année de la bande dessinée, le dynamisme du secteur se poursuit

La puissante mobilisation de l’ensemble des acteurs du secteur, des organisateurs de festivals aux institutions culturelles, en passant par les librairies et les auteurs, tout au long de l’Année de la bande dessinée, est un encouragement fort à poursuivre l’élan impulsé à cette occasion et continuer d’inscrire et travailler avec la bande dessinée dans l’objectif de faire mieux connaître l’effervescence et la créativité artistique du 9ème art, et la faire partager la plus durablement.
C’est dans ce sens que plusieurs initiatives seront mises en place dans les prochains mois :

Le Collège de France

Le cycle de conférence exceptionnel sur la bande dessinée au Collège de France à l’initiative du Centre nationale du Livre, inauguré par Benoît Peeters le 7 octobre 2020 a marqué la première intervention d’importance pour le 9ème art au sein du Collège de France. Ce cycle, interrompu par la situation sanitaire a été reporté. Après le grand lancement par Benoît Peeters, les conférences de Catherine Meurisse, Emmanuel Guibert et Jean-Marc Rochette ont été reprogrammées en 2021.

 
Les prochains rendez-vous :

  • Catherine Meurisse avec Bénédicte Savoy : mardi 19 octobre 2021, 18h00
  • Emmanuel Guibert avec Patrick Boucheron : mercredi 10 novembre, 18h00
  • Jean-Marc Rochette avec Vinciane Pirenne : mercredi 24 novembre, 18h00

 
 
 
Résidences artistiques dans des monuments nationaux
Lancement d’un appel à candidatures pour quatre résidences artistiques autour de la Bande dessinée dans des monuments nationaux : le château de La Motte Tilly, le château de Ferney-Voltaire, la maison de George Sand à Nohant et le monastère de Saorge
Dans le cadre de 20-21, Année de la bande dessinée, La Cité Internationale de la Bande Dessinée et de l’Image et le Centre des monuments nationaux ont initié un partenariat innovant afin de promouvoir la bande dessinée ainsi que les richesses patrimoniales de nos régions.
Les deux institutions lancent ainsi un appel à candidatures pour l’organisation de 4 résidences artistiques au sein de monuments nationaux emblématiques. De début septembre à début novembre 2021, et pour une durée d’un mois, 4 auteurs de bande dessinée seront hébergés dans les monuments suivants :

  • Le château de La Motte Tilly (10)
  • Le château de Ferney-Voltaire (01)
  • La maison de George Sand à Nohant (36)
  • Le monastère de Saorge (06)

Ces résidences devront permettre de faire découvrir la beauté et les secrets de ces sites patrimoniaux exceptionnels. Elles seront également l’occasion de partager et d’illustrer le quotidien de ces quelques incroyables monuments. Les auteurs et autrices pourront notamment y observer et restituer l’ensemble des activités : conservation et restauration patrimoniale, accueil des publics et actions culturelles, partenariats avec les acteurs du territoire, etc…
Les travaux réalisés par les auteurs et les autrices dans le cadre de leur résidence seront présentés dans les monuments concernés, ainsi qu’à Paris et à Angoulême.

Télécharger ici l’appel à candidatures
Date limite de candidature : 15 juillet 2021 minuit.

Le plan auteurs
Angoulême, son agglomération et le département de la Charente ont, de par leur histoire, une responsabilité particulière dans la prise en compte des auteurs de bande dessinée qui vivent sur son territoire et celle des étudiants des écoles de l’image qu’elle forme. Conscients de l’atout que représente cette présence artistique et par ailleurs informés des difficultés que connaissent certains auteurs de bande dessinée, les différentes collectivités locales ainsi que les représentants de l’état (DRAC) ont souhaité qu’un groupe de travail rassemblant les différentes collectivités et services travaille à la mise en place d’un plan d’actions pouvant être expérimenté et évalué. Ses objectifs : soutenir les auteurs en les insérant dans le tissu social local et en les accompagnant dans leur démarche professionnelle, renforcer les liens entre les auteurs et les acteurs institutionnels et culturels, les entrepreneurs, le tissu associatif, et la population.

L’opération Toute la France dessine !
Les ateliers Toute la France Dessine reviennent cet été avec déjà 330 ateliers programmés.
Grâce à l’appui du Ministère de la Culture, l’opération Toute la France dessine est reconduite cet été jusqu’au 28 août 2021. La Cité internationale de la bande dessinée et de l’image, en lien étroit avec les Directions régionales des affaires culturelles du Ministère de la Culture et de la Communication, organisera cet été des ateliers ou des masterclasses conduits par des auteurs et des autrices de bande dessinée partout en France ! Au sein des bibliothèques-médiathèques, des centres sociaux, des structures médicalisées, des prisons, les artistes initieront le grand public, et notamment les jeunes, à la richesse du 9ème art.

Ces ateliers ludiques et entièrement gratuits permettront à chacun de s’initier à la pratique de la bande dessinée grâce à l’intervention d’auteurs professionnels, et de découvrir les principaux codes de la bande dessinée. Ils seront également l’occasion de créer des rencontres exceptionnelles entre les auteurs de bande dessinée d’un territoire et un public non spécialiste, en partageant une démarche de création unique.

Initiée en 2020 dans le cadre de l’été culturel et apprenant par la Cité internationale de bande dessinée et de l’image, l’opération Toute la France Dessine, a rencontré l’année passée un vif succès avec plus de 3200 participants, 100 auteurs et 98 structures mobilisés en 2020. Ce succès s’amplifie pour cette seconde édition avec plus 330 ateliers organisés cet été, et des organisations participantes telles que l’Ecole de la 2ème Chance 77, la médiathèque de Quimperlé, le centre pénitentiaire d’Aix, la bibliothèque Jean-Pierre Melville - Paris13. Cette année encore, la grande diversité des organisations (Médiathèques, centres de loisirs, centres socio- culturels, centres pénitentiaires, Associations d’insertion, établissements scolaires, centres d’accueil, Ehpad) démontre l’intérêt du plus grand nombre pour le 9ème art.

La CIBDI invitée d’honneur au salon du livre rare et des experts en objets d’art


La Cité internationale de la bande dessinée et de l’image (CIBDI) sera l’invitée d’honneur au Grand Palais Ephémère pour le salon du livre rare et des experts en objets d’art du 24 au 26 septembre prochains.
Le Salon du Livre rare & des Experts en Objets d’art sera l’une des premières foires d’art de la rentrée 2021 et également l’un des premiers évènements à investir le Grand Palais Éphémère. Ce prochain rendez-vous accueillera 200 exposants, libraires et galeristes d’estampes et dessins & experts en objets d’art.

 
La CIBDI, invitée d’honneur de cette 33ème édition du Salon du Livre rare, exposera une sélection de pièces exceptionnelles issues de sa collection, la plus importante en Europe consacrée à la BD. En plus des trésors du musée, riche d’un fonds de 18 000 planches et dessins originaux, elle y exposera des œuvres contemporaines et organisera des séances de dédicaces.
 
 
 
 
L’exposition « La bande dessinée s’envole au printemps 2022
À l’initiative de VINCI Airports, La Cité Internationale de la bande dessinée et de l’image et VINCI Airports organiseront l’exposition « La BD s’envole » dans huit aéroports du réseau en France. Cette exposition sera consacrée au thème de l’aviation dans la bande dessinée. Initialement prévue dans le cadre de l’année de la BD 20>21, le projet est décalé au printemps 2022 en raison de la crise sanitaire. Une résidence d’auteur de bande dessinée devrait également avoir lieu au sein de l’aéroport de Lyon-St-Exupéry pour une durée d’un mois dans le cadre d’un partenariat élargi entre la Cité, le festival Lyon BD et et l’Aéroport.