la ville d’après : un regard croisé en bande dessinée sur le futur urbain (...) - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
Acheter vos billets musée en ligne
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
nous vous informons que le musée de la bande dessinée, la bibliothèque, le cinéma et la librairie sont ouverts.
accueil > nos ressources > ressources documentaires > actualités de la bd > la ville d’après : un regard croisé en bande dessinée sur le futur urbain (...)

concours unesco villes créatives

la ville d’après : un regard croisé en bande dessinée sur le futur urbain d’après covid-19

Dans le contexte sanitaire actuel, nombreux sont ceux qui redoutent, espèrent, anticipent, le monde « post-covid ». Dans le cadre de « 2020 année de la BD » et du réseau des villes créatives Littérature de l’UNESCO, la Ville d’Angoulême, la Cité Internationale de la Bande Dessinée et de l’Image, en partenariat avec le Festival International de la Bande Dessinée et l’École urbaine de Lyon, ont choisi de s’interroger sur ce thème en mettant en œuvre un concours international de bande dessinée qui donnera à voir « la ville d’après ».

Cet appel à projet a été diffusé aux villes créatives UNESCO françaises, au réseau des villes créatives UNESCO Littérature, aux villes jumelées à Angoulême. À charge ensuite pour chaque ville de choisir ses illustrateurs (2 maximum). Angoulême a ainsi été représentée par Vincent Kings et Ruppert Tellac, à qui la municipalité a choisi de remettre, d’ores et déjà, une gratification de 1000 € pour l’un et 1500 € pour l’autre, en fonction d’un classement établi par un jury local.

Finalement, ce sont 10 villes représentées par 18 artistes qui ont participé à ce concours : Angoulême, Bucheon, Québec, Nanjing, Reykjavik, Slemani, Ulyanovsk, et Hildesheim, Hoffman Estates, Turda.

La Lauréate

Le jury international qui s’est réuni le 13 janvier a retenu le projet de la québécoise Brigitte Archambault dont le travail démontre un réel accomplissement graphique qui perpétue la tradition de la ligne claire et adresse un message humaniste fort pour l’avenir de nos villes.

télécharger les planches de Brigitte Archambault

Elle sera invitée et mise à l’honneur lors du prochain Festival International de la Bande Dessinée d’ Angoulême (FIBD)qui se déroulera au mois de juin 2021.
L’ensemble des œuvres imaginées par les 18 artistes sera également rassemblé dans une exposition, présentée pendant le FIBD d’Angoulême, et proposée ensuite en itinérance dans les villes participantes.

Brigitte Archambault, née en 1973, vit à Montréal. Elle évolue d’abord dans le milieu de l’art contemporain et expose dans quelques galeries au Québec. Elle travaille ensuite sur des projets de films d’animation, réalisant parfois ses propres courts-métrages. Parallèlement, elle trouve enfin le temps de concrétiser un rêve : celui de créer sa première bande dessinée, Le projet Shiatsung. Publié aux éditions Mécanique générale, l’album remporte des prix au Québec : le Prix Réal-Filion du Festival Québec BD, le Prix BD du Salon du livre de Trois-Rivières, en plus d’une mention spéciale aux Prix Bédélys au festival BD de Montréal.

Les représentants d’Angoulême

Ruppert Tellac
Ruppert Tellac est un jeune auteur de bande dessinée diplômé de l’Ecole européenne supérieure de l’image (Angoulême) en 2014. Lauréat de la sélection de la ville d’Angoulême, il a souhaité, à travers son histoire, illustrer un moment de la vie quotidienne de demain.
Angoulême a bien changé : le changement climatique l’a transformée en ville tropicale où plantes et espèces prospèrent et cohabitent en harmonie avec ses habitants. L’habitat ancien trouve encore sa place mais il côtoie désormais des bâtiments végétalisés. Des jardins potagers et participatifs ont pris place dans tous ses quartiers et les sanitaires publics ont été remplacés par des toilettes sèches permettant des économies d’eau et le recyclage des déchets…
Tout est pensé pour offrir aux citoyens une bonne qualité de vie… Un récit optimiste et drôle !
télécharger les planches de Ruppert Tellac

Vincent Kings
Vincent Kings est un jeune auteur américain installé à Angoulême depuis 2018. Il a travaillé comme réalisateur pour l’industrie du jeu vidéo chez Telltale Games en Californie et a réalisé plusieurs récits de bandes dessinées, notamment une histoire courte publiée dans l’édition américaine de Métal Hurlant et un album en collaboration avec le scénariste Chris Miskiewicz à paraître en 2021 chez Z2 Comics.
L’histoire qu’il a proposée dans le cadre de ce concours met en avant l’importance de l’amitié et du lien à la nature, des valeurs simples mais facilement oubliées dans les turbulences de la vie quotidienne.
télécharger les planches de Vincent Kings

télécharger le communiqué de presse

Le Réseau des Villes créatives de l’UNESCO (RVCU)

Le RVCU a été créé en 2004 pour promouvoir la coopération avec et entre les villes ayant identifié la créativité comme un facteur stratégique du développement urbain durable. 246 villes le composent aujourd’hui, dans sept domaines créatifs : artisanat et arts populaires, arts numériques, cinéma, design, gastronomie, littérature, et musique. La France compte 6 villes créatives : Enghien-les-Bains (Arts numériques), Lyon (Arts numériques), Saint-Etienne (Design), Limoges (Traditions et Arts populaires), Metz (Musique), et Angoulême (Littérature). Le RVCU Littérature est composé de 39 villes et animé par Nottingham. Angoulême a rejoint ce réseau en 2019 au titre de la bande dessinée. C’est ainsi une reconnaissance prestigieuse du 9ème art comme genre littéraire à part entière, et d’Angoulême, en tant que capitale mondiale de la bande dessinée.


Le visuel "La ville d’après" a été réalisé par Québec, ville créative de l’UNESCO.