la sélection de rentrée de la cité - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
Acheter vos billets musée en ligne
FR | EN
suite aux annonces gouvernementales nous vous informons que la cité sera fermée au public du 30 octobre au 1er décembre 2020
accueil > nos ressources > sélections de la Cité > la sélection de rentrée de la cité

Coups de coeur

la sélection de rentrée de la cité

Chaque semaine pendant le confinement, retrouvez une sélection de nos albums préférés du moment, une liste thématique de BD sur un sujet précis ou quelques incontournables issus de nos collections.
A emprunter à la bibliothèque où à acheter à notre librairie, qui restent ouvertes sur rendez-vous pendant le confinement !

Malgré tout, Jordi Lafebre (Dargaud)

Ils se connaissent depuis quarante ans, ils s’aiment depuis quarante ans... Mais la vie a décidé qu’ils devaient vieillir séparément. À l’aube de leurs dernières années, Ana et Zeno se retrouvent enfin...

Au fil des cases, Jordi Lafebre nous fait remonter le cours de cette romance jusqu’à la fameuse première rencontre.Les chapitres sont d’ailleurs numérotés à l’envers de 20 à 1. L’auteur a un talent indéniable pour parler du quotidien, comme il nous l’a déjà prouvé dans Les Beaux Étés. Ses personnages donnent souvent l’impression d’exister réellement, tant leurs expressions sont justes et dynamiques.
Un album émouvant et attendrissant à bien des égards, qui touche à l’intime... Il parle à chacun, individu par individu...

Soeurs d’ys - la malédiction du royaume englouti, Matthew T. Anderson & Joséphine Rioux (Rue de Sèvres)

Deux destinées, du mystère, de l’amour, des trahisons... Et pas mal de monstres marins aussi. Inspiré de la légende bretonne de la cité d’Ys, bastion qui contrôle la mer et renferme de sombres secrets, ce sublime album plein de magie se laisse découvrir les yeux grands ouverts !

Inhumain de Denis Bajram, Valérie Mangin et Thibaud de Rochebrune (Dupuis)

Un vaisseau spatial d’exploration s’écrase sur une planète inconnue.
Des « espèces » de méduses les sauvent et l’équipage (moins le pilote qui n’a pas survécu au crash) se retrouve sur une plage face à des humains qui semblent décérébrés et obéissent au Grand Tout…..

Au scénario Valérie Mangin (Abymes, Alix Senator…) et Denis Bajram (Universal War One, les mémoires mortes ...), Thibaud de Rochebrune au dessin (Bluehope, Filii….). Ces trois auteurs nous offrent un superbe roman graphique !

Le marsupilami (tome 1), de Zidrou et Frank Pé ( Dupuis)

Victime d’un trafic d’animaux exotique, un marsipulami arrive au port d’Anvers dans les années 50. Brutalisé, affamé, il va prendre la fuite et se réfugier près de Bruxelles où il sera adopté par un petit garçon, amoureux des bêtes, et sa mère célibataire.

Un gros album aux planches remarquablement travaillées qui nous plonge dans une ambiance sombre : celle de la Belgique sous la pluie, de l’après-guerre, de racisme anti-allemand et de la misère. Avec, toutefois, des notes de légèreté lorsque les auteurs dessinent la maison de François, véritable arche de Noé, ou chaque animal recueilli amène son lot de tendresse et d’humour.
L’intrigue vous accroche et ne vous lâche plus. Pour ado et adulte principalement

Enemy (tome 1), de Ange et Savarese (Soleil)

Dans un futur post apocalyptique, de jeunes adolescents ayant grandi sans adulte dans un abri souterrain sortent pour la première fois à l’air libre et décident de s’allier pour affronter Démons et Extraterrestre. Mais des tensions, religieuses philosophiques et personnelles, entre clans subsistent et mettent à mal leur survie. Arriveront-ils à passer outre pour comprendre comment ils sont arrivés là et survivre ?

Un très bon album bien adapté pour le public ciblé (les adolescents) qui laisse présager beaucoup de rebondissements.

American Jesus, de Millar et Gross (Panini Comics)

Suite à un accident de la route qui aurait dû lui coûter la vie, le jeune Jodie, 12 ans, découvre qu’il a été sauvé par de mystérieux pouvoirs. Bientôt, il se met à changer l’eau en vin puis à guérir les aveugles, ce qui attire l’attention des autorités et de sociétés secrètes qui voient en lui une possible réincarnation de Jésus lui-même.

Œuvre longtemps inachevée de Mark Millar traitant de manière remarquable les thèmes de la religion et de la famille américaine (scénariste derrière Civil War ou Kickass), American Jesus est enfin réédité à l’occasion de son adaptation sur Netflix. Une suite destinée à terminer la trilogie laissée en suspens sera prochainement publiée.

L’arbre nu, Keum Suk-Gendry Kim (Les arénes BD)

Adaptation en bande dessinée d’un roman coréen culte. En 1950, quand la guerre de Corée éclate, Kyung a vingt ans, elle est vendeuse à Seoul dans un atelier de portraits. Elle vit seule avec sa mère depuis la mort de ses frères dans un bombardement. Sa vie est monotone et sans joie, alors quand un nouveau peintre talentueux arrive dans la boutique, elle en tombe amoureuse, mais il est marié. Bien des années plus tard, alors qu’elle est mariée elle-même, une exposition posthume est consacrée à ce peintre, faisant resurgir les souvenirs de Kyung, qui décide d’écrire son histoire. Un album à la fois récit d’amour et histoire de la Corée, servit par le dessin de Keum Suk-Gendry Kim, autrice coréenne, traductrice des œuvres d’auteurs coréens et autrice elle-même dont il faut repérer le travail, tant il est de qualité.

Yawara (tome 1), Urasawa, Naoki (kana)

Depuis toute petite, Yawara Inokuma a été entraînée par son grand-père Jigorô Inokuma, un champion de judo, qui voit en elle une future star de la discipline.
Il a été annoncé que les JO de Barcelone accueilleraient enfin la discipline féminine dans la compétition. Jigorô rêve donc de faire de sa petite-fille la première championne olympique féminine de judo.
Mais contrairement aux attentes de son aïeul, la jeune fille ne rêve que de mode, d’amour, d’idols… Bref, elle n’aspire qu’à une vie d’adolescente ordinaire, loin des entraînements et des compétitions.
Mais c’est sans compter son talent inné pour le judo, que son entourage ne lui permettra pas d’oublier…

L’accident de chasse, de David Carlson, Landis Blair (Sonatine)

En 1959, à la mort de sa mère, Charlie Rizzo rejoint son père qu’il connaît à peine à Chicago. Son père est aveugle et il vit en écrivant des récits philosophiques pour lesquels le petit Charles va l’aider en relisant les transcriptions et en vérifiant l’orthographe des mots. Il a dit à son fils avoir perdu la vue dans un accident de chasse alors qu’il était enfant. Les deux s’entendent bien et Charlie fait tout pour que la vie avec son père se passe bien allant jusqu’à adopter des passe-temps, le violoncelle et les claquettes qui permettent à son père de l’entendre. Arrivé à l’adolescence, Charlie fait partie d’un groupe de jeunes délinquants qui un jour braquent une maison et sa voiture est repérée. Espérant alors lui faire entendre raison et qu’il dénonce ses complices, son père lui avoue la vérité sur sa cécité et sa jeunesse en prison.
Sonatine, maison d’édition connue pour ses romans policiers, se met à la bande dessinée avec cette traduction d’un roman graphique américain très noir par le parti-pris graphique de l’auteur, les dessins sont au crayon noir, les ambiances très sombres et le récit entrecoupé d’extraits poétiques et philosophiques. Une histoire biographique tirée de faits réels sur la rédemption et la littérature

Les règles de l’amitié #sangtabou, de Lily Williams et Karen Schneemann (Jungle)

Au-delà d’une grande histoire d’amitié, ce roman graphique aborde tout en subtilité le sujet des règles sans tabou. Initiation, partage d’expériences, lutte pour l’accès libre et gratuit aux protections périodiques, ce livre dédramatise et donne à voir la multiplicité des vécus autour des menstruations.

BONUS : COUP DE COEUR ALBUM JEUNESSE

Onze chatons dans un sac, Baba, Noboru (Editions 2024)

Onze Chatons partent en randonnée… Et ne peuvent pas s’empêcher d’empiler les bêtises. Tout se passe bien, jusqu’à la bêtise de trop : ils rentrent tous dans un grand sac, et se font capturer par un monstre ! Comment vont-ils utiliser leur astuce et leur espièglerie pour se sortir de ce mauvais pas ?
Un album jeunesse très mignon et drôle, adapté dès 3 ans, qui permet d’aborder la question des règles et des consignes, tout en restant très léger et sans être moralisateur