féminisme - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
Acheter vos billets musée en ligne
FR | EN
accueil > nos ressources > sélections de la Cité > féminisme

sélection thématique

féminisme

quelques titres pour découvrir ou redécouvrir le genre

La petite bédéthèque des savoirs T.11 ; le féminisme / Anne-Charlotte Husson , Thomas Mathieu. -Lombard (La Petite Bedetheque Des Savoirs)

Malgré des avancées significatives durant le 20e siècle, le combat féministe reste toujours d’actualité. D’Olympe de Gouges à Virginie Despentes en passant par Simone de Beauvoir ou Angela Davis, cette bande dessinée retrace, à travers des événements et des slogans marquants, les grandes étapes de ce mouvement et en explicite les concepts-clés, comme le genre, la domination masculine, le « slut-shaming » ou encore l’intersectionnalité.

Féministes ; récits militants sur la cause des femmes / Collectif. -Vide Cocagne (Soudain)

Dans une logique éditoriale entamée il y a quelques année avec nos recueils de témoignages Les Désobéisseurs (2013), puis Hôpital Public (2016), nous avons voulu proposer une réflexion autour de la réflexion féministe, particulièrement d’actualité aujourd’hui où l’égalité homme/femme, toujours pas acquise, est particulièrement attaquée. Nous avons choisi pour se faire de mettre en BD un certain nombre de témoignages, parlant des femmes aujourd’hui. Nous avons donc proposé à Marie Gloris Bardiaux Vaïente, autrice et membre du « Collectif des Créatrices de BD contre le sexisme », d’en devenir rédactrice en chef. Elle a réuni autour d’elle une équipe d’autrices avec le souci d’aborder des sujets variés, graves, inconnus, autour de leurs vies de femme, d’autrices BD ou de questions plus larges autour de la condition féminine : harcèlement de rue, clichés sexistes, intersectionnalité, langage inclusif, transsexualité, prostitution... Comme pour nos autres recueils, ce livre ne se veut pas exhaustif mais ouvert, il a pour objectif de faire débat, d’ouvrir les yeux, de poser des questions, avec l’espoir d’être une pierre de plus à la lutte pour l’égalité homme/femme.

Les sentiments du Prince Charles / Liv Strömquist. -Rackham

Lors d’une conférence de presse après ses fiançailles avec Diana, le prince Charles dut répondre à la question : « Êtes-vous amoureux ? » Après une petite hésitation, il répondit : « Oui... Quel que soit le sens du mot « amour ». Or, en lisant la presse people quelques années plus tard, on constata que, de toute évidence, Charles et Diana n’attribuaient pas du tout le même sens au mot « amour »... En feuilletant les mêmes magazines, on pouvait aussi se demander comment Whitney Houston avait pu tomber amoureuse d’un sale type comme Bobby Brown, et de remarquer au passage qu’en matière d’amour, le bonheur de l’un ne fait pas forcement celui de l’autre. « Qu’est-ce donc que l’amour ? » Forte du constat que les déconvenues sentimentales sont loin d’être l’apanage exclusif de quelques chanteuses ou têtes couronnées, Liv Strömquist mène sa réflexion sur le pourquoi du comment de la relation amoureuse. Ainsi, les moindres faits et gestes de Charles, Diana, Whitney, Bobby Brown (et d’une foule de philosophes, écrivains et hommes politiques qui peuplent les pages de Les Sentiments du Prince Charles) se mêlent à des faits historiques ou à des situations tirées du quotidien. En replaçant les liaisons sentimentales dans leur contexte socio-culturel, elle invite à reconsidérer la relation amoureuse autrement que selon la norme hétérosexuelle-monogame.

I’m every woman / Liv Strömquist. - Rackham (Le Signe Noir)

C’est d’épouses, fiancées et copines dont il est question dans ce livre... Madame Elvis Presley, Madame Joseph Staline, Madame Jackson Pollock... et plein d’autres. Réunies par un seul et même destin : être les victimes d’hommes incapables de se comporter de façon normale et raisonnable avec leur partenaire. Qui étaient vraiment ces femmes et comment leur désir de vivre un amour romantique a pu pourrir à un tel point toute leur existence ? Page après page, Liv Strömquist lance ses flèches empoisonnées contre l’ordre patriarcal. Elle en explore dans les moindres recoins les dispositifs de domination sans oublier de donner au passage, toujours avec l’humour cinglant et la légèreté qui sont les siennes, des réponses à des questions telles : Qui étaient les pires boyfriends de l’Histoire ? Pourquoi Ingmar Bergman a cru bon féconder toutes les femmes qui, en Suède, avaient des ambitions artistiques ? Pourquoi l’archange Gabriel appelait les femmes des « putains » ? Pourquoi tous les enfants sont-ils des conservateurs bien de droite ? Et pourquoi les hommes qui défendent le plus les valeurs de la famille nucléaire (à l’instar d’un certain Pape) ne vivent jamais dans ce type de famille ? En s’appuyant sur des références qui vont de la sitcom « Friends » à la biographie de Staline de Simon Sebag Montefiore, Liv Strömquist poursuit avec intelligence et finesse sa critique sans concessions des valeurs masculines qui dominent la société contemporaine.

Un autre regard, 4 tomes / Emma. – Massot

Avec plus d’une dizaine d’histoires très variées autour du féminisme, de la politique ou de la sexualité, Emma casse les clichés sur bon nombre de sujets.

Culottées ; des femmes qui ne font que ce qu’elles veulent , 2 tomes / Pénélope Bagieu. - Bayou

Margaret, actrice « terrifiante », spécialisée à Hollywood dans les rôles de méchante ; Agnodice, gynécologue de l’Antiquité grecque qui dut se déguiser en homme pour exercer ; Lozen, femme apache, guerrière et chamane ; Annette, sirène australienne qui inventa le maillot de bain féminin. Pénélope Bagieu brosse avec humour et finesse quinze portraits de femmes, combattantes hors normes, qui ont bravé la pression sociale de leur époque pour mener la vie de leur choix.

Dures à cuire / Till Lukat. - Cambourakis

Cette série de portraits en deux pages donnent un aperçu de la vie d’une cinquantaines de femmes remarquables à travers l’histoire et le monde entier. Femmes de pouvoir et femmes de tête, artistes, combattantes, aventurières, excentriques, pionnières ou franc-tireuses, célèbres ou méconnues, ces figures toutes exceptionnelles à leur manière ont pour point commun d’avoir su affirmer leur liberté. Croqués en quatre cases, souvent avec humour, à travers une anecdote emblématique, puis résumés en quelques lignes, ces destins hors-norme étonnent, émeuvent ou forcent l’admiration.

Dur.e.s à cuire ; 50 athlètes hors du commun qui ont marqué le sport / Till Lukat. - Cambourakis

Un nouvel album de Till Lukat découvert avec Dures à cuire. Selon le même principe, il revient sur les exploits sportifs et les actes de gloire de 50 femmes et hommes qui ont marqué l’histoire de leur discipine à travers le monde. Une succession de vignettes ludiques, instructives et décalées, toujours lumineusement illustrées à l’aquarelle.

Commando culotte / Mirion Malle. - Ankama

Mirion Malle s’attaque aux clichés sexistes avec humour, les illustre par des exemples tirés de film ou série et met en lumière leur omniprésence dans les médias. Rendre justice au féminisme - ni hystérique, ni rébarbatif - et décortiquer les classiques des idées reçues comme « les filles ne sont pas drôles », « les hommes ne peuvent pas être féministes », « les filles sont futiles », ...et voir combien la culture populaire nous influence.

Le problème avec les femmes / Jacky Fleming. - Dargaud

« Autrefois, les femmes n’existaient pas, et c’est pour cette raison qu’elles sont absentes des livres d’histoire. Il y avait des hommes et parmi eux, un certain nombre de génies. » À travers une succession de dessins hilarants, Jacky Fleming retrace avec ironie l’évolution de la femme dans notre société. Second degré garanti !

Des salopes et des anges/ Tonino Benacquista, Florence Cestac. – Dargaud

France, début des années 1970, trois femmes, trois vies et trois grossesses subies. Chacune d’entre elles décide alors de se rendre en Angleterre dans un bus affrété par le Mouvement pour la liberté de l’avortement et de la contraception. Florence Cestac et Tonino Benacquista signent une oeuvre rare, d’une grande humanité, sensible et souvent drôle sur un sujet particulièrement délicat, l’avortement. À travers de magnifiques portraits de femmes, "Des salopes et des anges" ne juge pas, mais parvient tout en finesse à remettre en question les certitudes.

Les crocodiles/ Thomas Mathieu. - Lombard

Thomas Mathieu raconte des histoires vraies (qui lui sont confiées par des filles) liées à des problématiques comme le harcèlement de rue, le machisme, le sexisme, avec une approche féministe et bienveillante vis-à-vis des femmes. Dans ses planches, les hommes sont tous représentés en crocodiles verts tandis que les décors et les personnages féminins sont traités en noir et blanc de manière plus réaliste. Son approche interpelle et fait réfléchir aux relations entre hommes et femmes dans notre société actuelle.

Les crocodiles sont toujours là / Juliette Boutant. - Casterman

Malgré des avancées grâce au mouvement #metoo, le Projet Crocodiles est toujours utile aujourd’hui pour combattre toutes les formes de sexisme ! Le Projet Crocodiles naît sur Internet en même temps que le site Paye Ta Shnek et bien avant le mouvement #metoo. Des témoignages de femmes victimes de harcèlement de rue et de sexisme y sont transposés en bande dessinée avec une originalité : les hommes sont représentés sous la forme de crocodiles. Juliette Boutant rejoint Thomas Mathieu et, ensemble, ils rendent compte d’actes sexistes qui se déroulent aussi ailleurs que dans la rue : les violences gynécologiques et obstétricales, le sexisme dans les rapports avec la police, en milieu professionnel, dans la sexualité, la vie publique ou encore l’éducation.

Biographies / Autobiographies

Ainsi soit Benoîte Groult / Catel. - Grasset Et Fasquelle

Ce livre est d’abord l’histoire d’une amitié entre deux femmes de deux générations différentes, l’une pionnière du féminisme, l’autre adepte d’un féminisme naturel. Voici ce qu’en dit drôlement Benoîte Groult, qui a participé à toutes les étapes de la création de cette biographie graphique : "J’avais ressenti le coup de foudre de l’amitié dès ma première rencontre avec Catel et je venais de lire d’une seule traite Kiki de Montparnasse, dont les personnages avaient été les amis de mes parents du temps où ils fréquentaient Montparnasse. J’ai vraiment eu l’impression en voyant Catel s’emparer de ma vie, d’entrer dans un univers de liberté, de vérité et d’humour. J’ai pu dire "Bravo, Catel, tu as du génie !" et j’ai réussi à cultiver cette chaleureuse amitié qui nous unit". Rencontres dans tous les lieux chers à Benoîte, à Hyères, en Bretagne, à Paris, croquis de la famille, de ses trois filles, exploration de presque un siècle de féminisme (Benoîte aura 94 ans en janvier 2014), et retours sur les épisodes les plus marquants de l’histoire personnelle d’une femme engagée : de la famille grande bourgeoise mais libre aux combats les plus célèbres du féminisme, de l’avortement au divorce, de la féminisation des noms de métiers à l’amour qui s’invente au quotidien, de Georges de Caunes à Paul Guimard, de la mer bretonne à la pêche en Irlande, de la presse au roman. Ainsi soit Benoîte Groult est bien plus qu’une biographie en dessins : c’est une odyssée de la femme moderne, une visitation intime et drôle, tendre et douce, d’un destin qui se confond avec l’histoire de la Femme, et de l’écrivaine, et s’il vous plaît n’oubliez pas le "e" du féminin !

Femme rebelle ; l’histoire de Margaret Sanger / Peter Bagge. - Nada

Dans ce roman graphique documenté, drôle et inspiré, Peter Bagge dresse le portrait de Margaret Sanger, pionnière du droit des femmes à disposer librement de leur corps dans l’Amérique conservatrice du début du XXe siècle. Il signe une biographie haute en couleur de cette féministe d’avant-garde, activiste radicale, provocatrice et controversée, fondatrice du planning familial, qui a fait de l’accès à la contraception et à l’éducation sexuelle une arme contre la pauvreté et l’oppression. Femme rebelle marque ainsi la rencontre entre l’un des acteurs majeurs de la BD underground internationale et une figure incontournable de l’histoire de la lutte pour la liberté des femmes dont l’action reste, aujourd’hui encore, d’une étonnante actualité.

Niki de Saint Phalle ; le jardin des secrets / Dominique Osuch, Sandrine Martin. - Casterman

Un portrait d’artiste en forme de biographie subjective, ou comment rendre hommage à Niki de Saint-Phalle alors qu’une rétrospective au Grand Palais s’apprête à célébrer son parcours. De 1930 aux années 2000, voici la première biographie dessinée de Niki de Saint-Phalle, l’une des figures les plus marquantes de l’art du XXe siècle. Construit chronologiquement, le récit suit l’histoire et le parcours de l’artiste à travers un choix de séquences et d’événements signifiants, des années d’enfance de la petite Catherine Marie-Agnès de Saint-Phalle jusqu’à la consécration internationale en passant par ses premiers pas professionnels comme mannequin ou l’affirmation de sa vocation d’artiste, dans les années cinquante. Ici et là, c’est la petite voix intérieure incarnant à la fois son être secret et ses élans artistiques qui prend les rênes du récit, mettant en évidence la manière dont la démarche créatrice de Niki - un surnom qu’elle s’est choisi très tôt - se nourrit des événements de sa vie, à commencer par les traumatismes, les blessures et les démons qu’a connus cette femme à l’existence souvent tourmentée. Le récit est découpé en 22 chapitres, soit exactement le nombre des arcanes majeurs du tarot, cet art ancien au carrefour de l’ésotérisme et de la psychanalyse, qui est en soi un regard sur l’existence et dont Niki, toute sa vie durant, se sentira très proche (elle a conçu en Toscane un grand parc de sculptures intitulé Le Jardin des tarots). Un travail subtil et sensible publié à l’occasion de la grande rétrospective de Niki de Saint-Phalle présentée au Grand Palais à Paris, et qui permet à la talentueuse dessinatrice Sandrine Martin de signer son premier album chez Casterman.

Olympe de Gouges / José-Louis Bocquet , Catel. - Casterman (Ecritures)

De Montauban en 1748 à l’échafaud parisien en 1793, quarante cinq ans d’une vie féminine hors-normes, et l’invention d’une idée neuve en Europe : la lutte pour les droits des femmes. Née dans une famille bourgeoise de province, sans doute fille adultérine d’un dramaturge à particule, Marie Gouze dit Olympe de Gouges a traversé la seconde moitié du XVIIIe siècle comme peu de femmes l’ont fait. Femme de lettres et polémiste engagée, elle se distingue par son indépendance d’esprit et l’originalité parfois radicale de ses vues, s’engageant pour l’abolition de l’esclavage et surtout pour les droits civils et politiques des femmes. Opposée aux Robespierristes et aux ultras de la Révolution, elle est guillotinée pendant la Terreur. Comme ils l’avaient fait avec Kiki de Montparnasse, Catel et Bocquet retracent de façon romancée, mais avec une rigueur historique constante, le parcours de vie de cette femme d’exception, dont les idéaux très en avance sur son temps ont forgé quelques-unes des valeurs clés de nos sociétés d’aujourd’hui. En quelque trois cent planches de création exigeante et généreuse, un magnifique portrait féminin et un hommage vibrant à l’une des figures essentielles du féminisme.

Louise Brooks ; Louise et les loups / Marion Mousse. - Cheap Sheep Ship Badam !

Que reste-t-il de Louise Brooks aujourd’hui ? Tout un chacun connaît ce visage à la beauté diabolique et inoubliable mais que sait-on de cette star du cinéma muet qui en quelques années est passée du statut d’actrice éphémère à celui d’icône ? Louise Brooks, femme des années 20, reste encore aujourd’hui l’incarnation de la beauté fatale. Un être libre, qui tenait à profiter de sa vie, au-delà d’une morale sexiste et hypocrite qui la réduisait à son simple rôle de femme. Dans la veine de Seth et D.Clowes, Marion Mousse nous livre "une biographie" sous forme de témoignages par lesquels on découvre le combat de l’actrice. Un récit fort et plein d’humour au style graphique très élégant.

[L’essentiel des gouines à suivre 2 tomes : T.1 ; 1987-1998 , T.2 ; 1998-2008 / Alison Bechdel. - Meme Pas Mal

L’auteure de Fun Home et de C’est toi, ma maman ? a réalisé entre 1983 et 2008 plus de 500 strips mettant en scène une pléiade de personnages (dont elle-même) et traitant, entre autres, du thème de l’homosexualité féminine. Alison Bechdel, plebiscitée dans le monde entier pour la qualité de son écriture et récompensée par de nombreux prix, y dépeint tout un pan de la contre-culture américaine de ces trente dernières années en mixant humour, révolte, réflexion et émotion. Réunies aux États-Unis sous le nom Dykes to Watch Out for, ces bandes dessinées devenues cultes (vous ne connaissez pas le « Test de Bechdel » ?) se voient enfin traduites en français dans leur intégralité.

Simone de Beauvoir, une jeune fille qui dérange / Sophie Carquain. -Marabout (Marabulles)

L’enfance et l’éducation d’une jeune fille qui va devenir une des plus brillantes intellectuelles du 20ème siècle et une des féministes les plus engagées. Un récit qui s’attache à montrer le parcours d’une toute jeune femme dont la passion pour les lettres et la connaissance est née dès l’enfance, dans un milieu et à une époque où il n’était pas si facile d’être une femme libre.

Fiction

Bitch planet ; extraordinary machine / Kelly Sue Deconnick , Valentine De Landro. - Glenat Comics

Le futur. Le monde est gouverné par le diktat des hommes. Les femmes qui ne se plient pas aveuglément à leur volonté doivent être « rééduquées ». À l’issue d’un discours évangélisateur psalmodié en boucle dans leur sommeil, elles sont expédiées dans l’établissement auxiliaire de conformité, une prison pour femmes en orbite au-dessus de la Terre. Ces rebelles qui rejettent les règles masculines vont ainsi découvrir les joies de la vie carcérale dans cette boîte de métal que l’on appelle « Bitch Planet ». Entre pamphlet social, miroir de notre bonne vieille société patriarcale et récit d’aventure futuriste enlevé, Bitch Planet nous invite à découvrir un monde où les femmes se rebellent contre l’injustice et les disparités du consumérisme moderne. Un récit engagé en forme de coup de poing narratif et graphique, orchestré par la brillante Kelly Sue DeConnick (Pretty Deadly, Captain Marvel) et Valentine De Landro (X-Factor). En bonus à cette édition Glénat Comics : une couverture inédite, un appareil critique sur le féminisme et la culture populaire rédigé par Pia-Victoria Jacqmart, des interviews exclusives des auteurs, des fausses-pubs, et plein d’autres surprises !

Jeunesse

La ligue des super féministes / Mirion Malle. - La Ville Brule

La ligue des super féministes est la première BD jeunesse réellement féministe. Elle s’adresse aux enfants dès 10 ans et aborde des thèmes inédits en jeunesse : la représentation, le sexisme, le consentement, le corps des filles, les notions de genre et d’identité sexuelle... Les chapitres sont complétés par des pages d’outils théoriques indispensables à tout âge (argumentaires, test de Bechdel...) qui font de cette BD un véritable petit guide d’autodéfense féministe, salutaire à l’âge où s’installent les stéréotypes sexistes. Mirion Malle est la plus talentueuse et la plus drôle des autrices de BD didactique : elle relève le défi haut la main, et nous livre ici une BD didactique et engagée, efficace et accessible, et surtout super fraîche et drôlissime !