dossier : la femme, objet ou héroïne ? - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
Acheter vos billets musée en ligne
FR | EN
accueil > votre visite > au programme > événements et rendez-vous > dossier : la femme, objet ou héroïne ?

la cité de la bd s’invite chez vous

dossier : la femme, objet ou héroïne ?

découvrir les richesses patrimoniales de la cité

La Cité internationale de la bande dessinée et de l’image vous propose une programmation culturelle en ligne : « La Cité de la BD s’invite chez vous". Explorez les richesses patrimoniales de la Cité à travers des sélections thématiques.

Entre super-héroïnes à la force surhumaine et au look érotisé et femme-objets soumises à la dictature du cliché, la représentation des femmes dans la bande dessinée interroge les mentalités et provoque des débats extra-artistiques. Cette semaine thématique nous permettra de nous interroger sur nos propres idées reçues, de découvrir des œuvres et, espérons-le, de sensibiliser aux enjeux de l’égalité entre les hommes et les femmes.

histoire


voir femmes dans l’histoire de la bande dessinée : objets ou héroïnes ? par Anne-Hélène Hoog - réalisation Christophe Nanglard

représentation de la femme par Thierry Groensteen
La bande dessinée a longtemps été produite majoritairement par des hommes pour des jeunes lecteurs eux aussi masculins. Il existait cependant une bande dessinée « pour les filles », qui, dans l’espace francophone, s’est exprimée dans toute une série de magazines spécialisés
+ d'info

figures historiques dans la bande dessinée à l’usage des jeunes filles par Ncolas Dessaux
Cette brève étude se donne pour objet d’esquisser l’analyse du choix des figures et du traitement historique des biographies de femmes illustres publiées sous formes de bandes dessinées dans la presse française à l’usage des jeunes filles dans la période 1945-1975, c’est-à-dire de la Libération à la raréfaction des titres non mixtes.
+ d'info

la bande dessinée japonaise pour filles et pour femmes par Béatrice Maréchal
L’introduction à la brochure [1] de l’exposition sur les bandes dessinées pour filles qui s’est tenue au musée de Kawasaki en août et septembre 1998, ouvrait par la question : « Que sont les bandes dessinées pour filles ? ». Quel est, en effet, l’élément déterminant, du sexe du personnage principal ou du label « bande dessinée pour filles » porté en couverture d’un magazine ?
+ d'info

les paradoxes de la BD au féminin par Thierry Groensteen
Décerné pour la troisième année, le prix Artemisia, qui récompense la meilleure bande dessinée de femme, a été remis à Laureline Mattiussi pour L’Île au poulailler, chez Treize Étrange. L’étude annuelle de Gilles Ratier sur le marché de la bande dessinée nous apprend, quant à elle, que la proportion de femmes dans la profession s’élevait en 2009 à 11,12 %
+ d'info


femmes objets ?

les images dérobées : l’érotisme en bande dessinée par Laurent Gerbier
La bande dessinée érotique constitue-t-elle un genre à part ? Y a-t-il une « bédé porno » comme il y a un cinéma porno ou une littérature érotique ? Peut-on, et comment, distinguer la bande dessinée érotique de la bande dessinée pornographique ?
+ d'info

sexe et bande dessinée : l’enfer des bulles par Benoît Berthou
Au sein de mon billet consacré à Barbarella, j’évoquais un ouvrage, L’Enfer des bulles, qui semble à lui tout seul donner un sens au terme « contre-culture » tant il s’écarte des « bonnes mœurs » en vigueur et des sages productions éditoriales commercialisées lors de sa parution au début de l’année 1968.
+ d'info

érotisme et pornographie par Elsa Caboche
Dans sa bande dessinée autobiographique Blankets, Craig Thompson raconte comment la vision d’un portrait de Jésus dans la chambre de sa petite amie Raina lui rappelle un épisode de son enfance : ses parents l’ont réprimandé pour avoir dessiné « une dame sans aucun vêtement sur elle » ("a lady without any clothes on").
+ d'info

la chair est triste, hélas ! , regard sur les corps dans l’œuvre de Daniel Clowespar Jacques Samson
Le retour de Daniel Clowes à la bande dessinée dans les pages du New York Magazine en septembre 2007 avait quelque chose du fils prodigue – un temps séduit par les sirènes d’Hollywood, et dont on avait pu craindre qu’il s’y fût perdu à jamais. En l’espace de vingt livraisons hebdomadaires et d’autant de planches, on s’est retrouvé rassuré. Daniel Clowes n’a rien perdu de son talent, et son Mr. Wonderful peut dignement prendre sa place au sein d’une bibliographie irréprochable s’étalant sur deux décennies d’Eightball.
+ d'info


héroïnes et BD au féminin

barbarella : héroïsme et érotisme par Benoît Berthou
À quoi tiennent le scandale et la censure ? À une nudité, semble répondre Barbarella, bande dessinée publiée en France en 1964 aux éditions du Terrain Vague et signée Jean-Claude Forest.
+ d'info

ah ! nana : les femmes humanoïdes par Blanche Delaborde
En octobre 1976 apparut dans les kiosques Ah ! Nana, une nouvelle revue trimestrielle de bandes dessinées, présentant la particularité d’être réalisée entièrement par des femmes. Le ton, provocateur, est donné dès le dessin de couverture, qui représente un homme sur le point d’achever un strip-tease intégral devant un public de femmes, dont l’une fait un clin d’œil au lecteur. En troisième page, l’éditorial annonce les intentions du magazine : permettre à des femmes de se raconter, « par la plume ou le pinceau, et hors de toute contrainte. »
+ d'info

pour redécouvrir crépax par Thierry Groensteen
il est un dessinateur italien qui paraît injustement négligé par les éditeurs français. Je veux parler du milanais Guido Crepax (1933-2003).
+ d'info

femme des cités par Elsa Caboche
Si j’avais déjà remarqué des constantes surprenantes concernant les femmes dans les Cités obscures, comme le grand nombre de prostituées et de femmes légères qui les habitent, il a fallu une coïncidence de lecture pour que me vienne l’idée de mener une étude plus systématique de la place des femmes dans l’œuvre de Schuiten et Peeters. En lisant La Clef des ombres, de Jacques Abeille (1991), dont Schuiten a illustré la très belle édition du Cycle des Contrées chez Attila et avec qui il a réalisé Les Mers perdues (2010), un passage a attiré mon attention.
+ d'info


féminisme et bande dessinée

Les femmes autrices de bande dessinée sont de plus en nombreuses et le dernier festival d’Angoulême leur a réservé une place de choix dans son palmarès. Depuis plusieurs années, le collectif BD égalité dénonce toutes les manifestations du sexisme dans le champ du neuvième art. Mais qu’en est-il des bandes dessinées exprimant un point de vue féministe ? Ce dossier de neuvieme art, qui s’enrichira au fil du temps, en examine quelques-unes...
+ d'info sur Féminisme et bande dessinée


bibliographie pour aller plus loin

+ d'info le féminisme

+ d'info héroïnes sans stéréotypes

+ d'info héroïnes sans stéréotypes : sélection jeunesse