caricature et illustration - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
Acheter vos billets musée en ligne
FR | EN
accueil > nos ressources > sélections de la Cité > caricature et illustration

sélection thématique

caricature et illustration

quelques titres pour découvrir ou redécouvrir le genre

Histoire du genre



Caricaturesque ; la caricature en France, toute une histoire... de 1789 à nos jours
/
Bertrand Tillier. - La Martiniere

Si dès le XVIIe siècle, l’acte de caricaturer est nommé (caricatura, du latin populaire caricature, charger, exagérer), c’est avec la Révolution française et son inflation de gravures satiriques que la caricature s’émancipe de la pratique des artistes pour devenir un langage de critique sociale et politique à part entière. Les tragiques événements de janvier 2015 nous rappellent avec force la portée symbolique que peuvent avoir ces images.À travers une sélection soigneusement choisie, et en alternant approches historique et thématique, Bertrand Tillier retrace l’art de la caricature en France, de la Révolution à nos jours. Il nous entraîne de Louis XVI, cible privilégiée des caricaturistes de la fin du XVIIe siècle, aux Guignols de l’info, en passant par les pamphlets anti-dreyfusards et les si polémiques « caricatures du Prophète » publiées par Charlie Hebdo. Au-delà de l’extrême diversité matérielle (estampes, gravures, sculptures, pamphlets, affiches, dessins de presse...), il souligne les permanences inhérentes au genre satirique quelle que soit l’époque. Un voyage dans le temps résolument placé sous le signe du rire débridé, de l’humour noir et de la contestation.

De la caricature a l’affiche, 1850-1918 / Collectif. -Union Centrale Des Arts Decoratifs

Les événements de janvier 2015 ont mis violemment sur le devant de la scène la question de la place de la caricature dans la société. Celle-ci est le fruit d’une longue histoire, que ce livre aborde sous l’angle des relations entre caricature et affiche dans la seconde moitié du XIXe siècle et au début du XXe, c’est-à-dire au moment où l’affiche connaît une apogée artistique tout en se professionalisant. Les cibles de la caricature (de Louis-Philippe à Charlie- Hebdo), la place de la censure dans le dessin politique, le rôle des revues satiriques (Le Chat noir, Le Rire, L’Assiette au beurre...) et, plus largement, le rire sous toutes ses formes, littéraires et visuelles, sont au coeur de ce livre. Il montre le rôle qu’a joué la caricature dans le renouvellement de l’affiche : parce qu’elle va à l’essentiel et grossit les traits, la caricature tend vers une simplification graphique qui est aussi le marqueur de l’entrée de l’affiche dans la modernité. Lorsque les caricaturistes qui dessinent dans la presse créent des affiches, ils ne cherchent pas à faire rire mais appliquent à l’affiche les techniques de la caricature qu’ils maîtrisent. Comme une caricature, une affiche réussie doit immédiatement marquer l’esprit et capter l’attention de celui qui la regarde. C’est ce qu’ont compris Cappiello, O’Galop et Jossot, dont les affiches connaissent un grand succès. Ce livre montre aussi le travail de dessinateurs comme Forain, Sem, Steinlen, Nadar ou Willette. Dessins de presse, couvertures de journaux, affiches, etc. , illustrent les thèmes abordés dans ce catalogue. Les affiches présentées à l’exposition sont reproduites en grand format. Des biographies des dessinateurs ainsi qu’un dictionnaire des journaux de l’époque complètent ce livre qui, au-delà de l’exposition qu’il accompagne, est appelé à être un ouvrage de référence sur le sujet.

L’art et l’histoire de la caricature / Martial Guédron, Laurent Baridon. -Citadelles & Mazenod

La caricature attaque le corps et le visage par l’exagération de leurs singularités ou de leurs défauts, à des fins comiques ou satiriques. Si ce corps est celui des individus, il peut également accéder à une dimension symbolique et représenter une entité abstraite ou collective. Faire l’histoire de la caricature consiste donc à en suivre les déclinaisons. Le plus souvent, elles transgressent les règles ou les conventions du grand art qui aspire à l’idéal. Mais elles contribuent aussi à le faire évoluer vers des modes d’expression nouveaux. La caricature comme genre spécifique fondé sur la déformation de la figure humaine apparaît en Italie à la Renaissance avant de se propager à l’Europe entière, puis au-delà. Depuis lors, la caricature a constamment été enrichie par l’évolution des techniques, jusqu’à celles du numérique, dans des médias toujours plus variés, pour une diffusion sans cesse accrue.

Petite histoire de la caricature de presse en 40 images / D. Moncond’Huy. - Gallimard Folio Classique

Ce parcours composé de 40 illustrations commentées est suivi d’un dossier, « La caricature de presse en contextes », composé des points suivants : - La satire, une tradition européenne - L’apparence et ses leçons supposées - La presse satirique en France - L’art du mordant - Groupement de textes : la satire en littérature - Retour sur image : changements d’échelle - Circuler dans le livre Recommandé pour les classes de lycée.

techniques graphiques

Les caricatures / Peter Gray. - Vigot

Caricaturer un personnage est un art que tout dessinateur peut maîtriser ! Accessibles aux débutants, drôles, n’ayant pour limites que l’imagination de l’artiste, les caricatures sont très plaisantes à dessiner. Cet ouvrage montre comment réaliser facilement des portraits de personnalités connues en mettant exagérément l’accent sur leurs traits caractéristiques. L’auteur livre sa propre méthode basée sur l’observation précise du visage, sur l’identification des lignes et formes élémentaires qui lui sont spécifiques, puis sur l’amplification des proportions, le tout agrémenté d’une bonne dose d’imagination pour produire un effet comique maximal ! Le lecteur apprendra en outre qu’une caricature réussie est certes le résultat d’une déformation de la réalité, mais doit toujours rester fidèle au sujet afin que celui-ci soit reconnu par le spectateur au premier coup d’oeil. Etape par étape, le lecteur est ainsi invité à reproduire plus de 50 modèles parmi des acteurs et chanteurs célèbres (Ava Gardner, Hugh Grant, Daniel Craig, Michael Jackson), de grands personnages politiques d’hier et aujourd’hui (Barack Obama, Abraham Lincoln), des héros de films et de séries télévisées (Amélie Poulain, M Spock)... Des conseils pratiques, des explications sur les matériaux, des explications détaillées aideront les dessinateurs en herbe à développer de réelles compétences et à devenir des caricaturistes confirmés.

Focus particuliers

50 artistes de caricature et de bande dessinée arabes / Collectif. - Alifbata

L’édition française de cette anthologie rassemble 50 dessinateurs de presse et auteurs de bande dessinée, publiés à Beyrouth en langue arabe par le magazine Tosh Fesh dans ses cinq derniers numéros. Véritable kaléidoscope, cet ouvrage témoigne de la vitalité de la création contemporaine en caricature et bande dessinée en Tunisie, Égypte, Liban, Jordanie, Palestine, Syrie, Irak, Koweït, Arabie saoudite, Yémen, Bahreïn et Soudan. Dans ces pages, les lecteurs francophones pourront découvrir une archive visuelle rare et précieuse, allant des caricatures parues dans les journaux et magazines égyptiens des années 60 aux plus récentes bandes dessinées et dessins de presse diffusés en ligne. Les lecteurs pourront également découvrir de nombreux auteurs jusqu’à présent méconnus en France : aux côtés de célèbres caricaturistes tels Naji Al Ali (Palestine) ou Nadia Khiari (Tunisie), l’ouvrage présente la satire mordante d’illustratrices telles Sara Qaed (Bahreïn) ou Manal Mohammad (Arabie Saudite), qui critique dans ces vignettes l’absence d’égalité entre homme et femmes dans son pays. 50 auteurs, 50 parcours et styles graphiques, 50 regards venant du Nord Afrique et du Moyen Orient sur le monde et la politique internationale... à découvrir pour la première fois en traduction française.

L’assiette au beurre (1901-1912) ; l’âge d’or de la caricature / Collectif. -Nuits Rouges

Entre 1901 et 1912, l’assiette au beurre s’est attaquée hardiment, par ses dessins et ses lithographies, à l’ensemble du personnel politique et aux moeurs hypocrites de la soi-disant "belle epoque". alliant le talent de la composition graphique à la férocité satirique, le tout sur fond de gouaille parigote, cette revue est restée la référence majeure en matière de dessin de presse et de caricature. les peintres qui ont assuré sa prospérité avaient pour certains d’entre eux atteint la célébrité (steinlen, vallotton, forain. ), tandis que d’autres allaient l’obtenir dans des genres différents (poulbot, van dongen, gris. ). mais ce sont surtout les artistes anarchistes grandjouan, delannoy et le stupéfiant jossot qui ont donné véritablement son ton à l’hebdomadaire. qu’on en juge. voici 288 dessins présentés en chronologie qui donneront un aperçu de sa production, ainsi que de son évolution au fil du temps.

Siné ; 60 ans de dessin / Siné. - Hoebeke Illustration

On se souvient de l’affaire Siné, qui valut à l’intéressé son licenciement de Charlie Hebdo après seize ans de collaboration régulière. Cet événement - à l’origine de la création de Siné Hebdo - a eu le mérite de nous rappeler la capacité d’expression et d’indignation sans pareille d’un des plus grands caricaturistes du XXe siècle. Né en 1928, fils d’une bistrotière de Belleville et d’un ferronnier, Siné fourbit ses armes à l’école Estienne, où il entre à quatorze ans. Quatre ans plus tard, il fait des débuts plutôt prometteurs dans la publicité. Mais Siné veut s’orienter vers le dessin de presse. Il y a une rage en lui qui ne trouve pas à s’exprimer dans les campagnes qu’il dessine, que ce soit pour la Loterie nationale ou pour Schweppes. Ses premières contributions donnent le ton, il y malmène déjà les flics, les militaires et les curés. Ses débuts sont salués par le Prix de l’humour noir qu’il reçoit en 1955. Mais sa cruauté le rend impubliable dans la presse. De la rencontre avec Leonor Fini naît, en 1957, un livre sur les chats, best-seller qui lance sa carrière de caricaturiste. L’Express le sollicite en 1958 pour chroniquer l’actualité - ce qui ne va pas sans faire de vagues. Siné y exprime violemment son opposition à la guerre d’Algérie. En désaccord avec la rédaction, il claque la porte de l’hebdomadaire en 1962 pour créer Siné Massacre, un journal sans concession, profondément antigaulliste, qui heurte les autorités de l’époque : neuf numéros, neuf procès. Il récidive en 1968 en créant L’Enragé : aucune contestation aussi radicale ne s’était exprimée depuis L’Assiette au beurre. On retrouve également Siné dans le magazine Lui, dans L’Evénement du jeudi ou aux côtés de Coluche lors de sa campagne présidentielle de 1981. On retient souvent de Siné ses coups de gueule furibonds, notamment dans l’émission " Droit de réponse " de Michel Polac, dont il fut un collaborateur régulier. C’est extrêmement réducteur, comme le démontre cet ouvrage retraçant soixante ans d’une participation pour le moins active à la stimulation de l’esprit critique. En effet, Siné ne répugne jamais à monter à l’abordage lorsque ses convictions sont menacées ou qu’un quelconque pouvoir cherche à porter atteinte aux libertés de chacun... Il s’y applique toujours avec le talent indémodable d’un immense graphiste.

Cent ans d’illustration de mode / Cally Blackman. -Eyrolles

Au fil du xxe siècle, on assiste à une évolution de la mode, voire à une véritable révolution. Et dans la même dynamique, l’illustration de mode explose, passant d’une représentation neutre et sans vie des vêtements à une évocation brillante de l’air du temps, des sentiments et des aspirations de ceux qui les portent. 100 ans d’illustration de mode parcourt décennie après décennie ce siècle charnière, proposant un ensemble époustouflant de 400 images de mode plus séduisantes les unes que les autres. On s’y délecte en découvrant tour à tour des couvertures et des planches de magazines mythiques comme la gazette du bon ton, vogue, women’s wear daily et harper’s bazaar, signées par des noms aussi prestigieux que raoul dufy, sonia delaunay, cecil beaton, ou plus proche de nous, andy warhol. une exceptionnelle collection de modèles des plus célèbres couturiers du monde, dont paul poiret, coco chanel, christian dior, yves saint laurent et gianni versace, revit sous nos yeux. Les différents courants artistiques se succèdent, depuis l’art déco et le modernisme. les techniques changent et se mélangent, allant de la sérigraphie à l’aquarelle, du pochoir au collage, jusqu’au récent dessin sur ordinateur. 100 ans d’illustration de mode reproduit les oeuvres de plus de 140 illustrateurs célèbres, ainsi que de nombreux exemples rares et anonymes. ce livre est une source inégalable de références et d’inspiration pour les professionnels et les étudiants du secteur de la mode, les historiens du costume, les artistes et les illustrateurs, bref tous ceux qui s’intéressent à la mode

Frank Frazetta / Frank Frazetta. - Les Tresors De L’illustration

Au royaume de l’Heroic Fantasy, le monde sensuel et baroque de Frazetta défie les canons d’un genre à savourer avec délectation ! Frank Frazetta a su, mieux que quiconque, puiser aux sources du fantastique pour captiver notre regard et l’initier à la découverte de mondes perdus ou de planètes inconnues à travers ses figures fascinantes de farouches barbares et de femmes lascives. Sa transposition visuelle des plus fameuses sagas de l’Heroic Fantasy présente sans doute une composante romantique car tout y est prétexte à mettre en scène une sorte d’état premier du Monde. En explorant ces univers cachés ou inaccessibles jusqu’alors, les héros de Frank Frazetta vibrent au diapason de "la puissance infinie de rajeunissement de la nature" et c’est pourquoi ils jouissent de leurs aventures.

Le monde selon Topor / Roland Topor. - Cahiers Dessinés

Le monde selon Topor dévoile de multiples facettes de l’oeuvre de cet artiste hors du commun, l’un des plus marquants et prolifiques de la fin du xx e siècle. L’ouvrage raconte de façon inédite l’univers créatif de Topor, le dessinateur et l’écrivain, des années 60 jusqu’à sa mort en 1997. Roland Topor débute sa carrière comme dessina- teur d’humour dans une certaine presse : Bizarre en 1958, Arts en 1959, Fiction en 1960 et Hara-Kiri en 1961. C’est à cette époque qu’il fait la connaissance de Fernando Arrabal. Une amitié très forte naît entre les deux hommes et ensemble, avec d’autres artistes rencontrés lors de ses études à l’École des beaux-arts de Paris, ils créent le groupe « Panique », mouve- ment artistique, qui, malgré son manque de sérieux assumé, va jouir d’une certaine renommée dans le monde des arts et des lettres. Toujours empreint d’humour grinçant et d’une cer- taine mélancolie, le dessinateur s’est fait également connaître comme écrivain de nouvelles, de romans, de pièces de théâtre. Il est l’auteur de plusieurs films d’animation, dont le célèbre La Planète sauvage, ainsi que de la série télévisée Téléchat.

Gus Bofa ; l’enchanteur désenchanté / Emmanuel Pollaud-Dulian. - Cornelius

Né en 1883, mort en 1968, Gus Bofa a traversé deux siècles, vécu deux guerres mondiales et vu les débuts de l’automobile, de l’aviation et de la conquête spatiale. Revenu infirme de la Grande Guerre, il voue sa vie, non à la poursuite de la gloire et de la fortune, mais à la pratique de vices délicieux et antisociaux : le dessin, l’écriture et la lecture. Timide, il donne son amitié aux bêtes et contemple de ses yeux bleus d’enfance la faillite d’une humanité qui fuit la peur du néant de désastres intimes en catastrophes bruyantes. Au fil de cinquante ans de carrière, et au gré de sa fantaisie, cet artiste autodidacte dessine pour la presse, réalise des affiches publicitaires, écrit des articles et des contes, des revues et des pièces de théâtre, se fait critique dramatique et littéraire, fonde un Salon artistique, et illustre plus d’une cinquantaine de livres. Après avoir mis en images le fantastique social de Pierre Mac Orlan et donné sa vision personnelle, parfois acide, des grands classiques, il associe ses propres textes et ses dessins dans une suite d’albums souvent introspectifs, toujours désillusionnés. Respecté de ses contemporains pour son talent et son intransigeance, Gus Bofa, qui a influencé nombre d’auteurs de bande dessinée, n’en est pas moins aujourd’hui oublié et du public et de la critique. Cette biographie, la première qui lui soit consacrée, tente de percer le mystère de l’homme et de l’artiste, en le mettant en scène dans sa vie, son métier et son époque.

en ligne :

Gallica a mis en ligne un certain nombre de revues et ouvrages sur la presse satirique.
Retrouvez une petite sélection

Un billet de blog Gallica : Les premiers pas du Canard Enchainé par Laurent Arzel

Dans les collections de la Cité :

Le Rire

Caran d’Ache