en italie, il n’y a que des vrais hommes - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
Acheter vos billets musée en ligne
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
le pass sanitaire est obligatoire à partir de 12 ans pour l’accès au musée, à la bibliothèque et au cinéma
accueil > nos ressources > sélections de la Cité > archives des sélections de la Cité > archives 2010 des sélections de la cité > en italie, il n’y a que des vrais hommes

en italie, il n’y a que des vrais hommes

de Lucas de Santis et Sara Coloane (Dargaud)

Antonio Angelicola, dit Ninella, revient sur l’île de San Domino dans l’archipel de Tremiti au large de l’Italie. A l’âge de 26 ans, en 1938, il a été exilé sur cette île, condamné pour homosexualité. 50 ans plus tard, accompagné de deux journalistes qui enquêtent sur cet épisode de l’histoire italienne sous le régime de Mussolini, il se remémore les conditions de cet exil et ses compagnons de détention.
A travers une succession de flash-back, ce récit oscille entre gravité et humour et aborde différents thèmes tels que le journalisme, la condition homosexuelle ou l’histoire contemporaine italienne.
Réalisé en bichromie par deux jeunes auteurs italiens et traduit par Claudia Migliaccio, cet album a été récompensé du prix Attilio Miccheluzzi et Fornarina pour le meilleur album de l’année 2009 lors du Comicon, festival de bande dessinée de Naples. CF
- Acheter le livre de Lucas de Santis, Sara Coloane, traduit par Claudia Migliaccio : En Italie, il n’y a que des vrais hommes. Dargaud, 176p. / 15,5€.