création de la fondation cité du neuvième art, sous égide de l’institut de (...) - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
Acheter vos billets musée en ligne
FR | EN
accueil > la Cité > échos de la Cité > création de la fondation cité du neuvième art, sous égide de l’institut de (...)

création de la fondation cité du neuvième art, sous égide de l’institut de france

un instrument d’attractivité et de rayonnement au service de la bande dessinée

Cette fondation, créée à l’initiative de la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image, est la première fondation française dédiée à la bande dessinée. Innovation remarquée d’un établissement culturel a fortiori non-parisien, cette fondation a bénéficié pour sa phase préliminaire d’une mobilisation engagée des acteurs économiques du territoire d’Angoulême et de la Charente. La Fondation Cité du Neuvième Art encourage et soutient les acteurs de la création et de l’innovation dans l’élaboration de projets dans lesquels la bande dessinée et l’ensemble des métiers de l’image jouent un rôle déterminant, dans un double objectif de rayonnement et d’attractivité aux échelles locale, nationale et internationale.

« L’attachement des Français au 9ème art a également vocation à s’incarner dans les partenariats et le mécénat des acteurs privés. Je tiens d’ailleurs à saluer la création de la « Fondation Cité du Neuvième Art » par la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image. Sous l’égide de l’Institut, elle permettra de mobiliser des partenaires privés et des mécènes autour des projets portés par la Cité de la BD, qui bénéficieront à l’ensemble de la filière. Je me réjouis de la création de ce nouvel outil fondé sur la participation d’acteurs privés aux côtés des institutions publiques, un modèle auquel je suis très attaché. »

Franck RIESTER, Ministre de la Culture, lors du lancement de 2020 Année de la Bande Dessinée, mercredi 18 décembre 2019

Afin de soutenir le développement du Neuvième Art et ses activités à Angoulême, en France et à l’étranger, et de participer à la concrétisation des projets les plus innovants dans le cadre du label « Ville Créative » de l’UNESCO et de l’Année 2020 de la Bande Dessinée, la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image lance une fondation sous l’égide de l’Institut de France.

Les premiers donateurs-fondateurs de la Fondation Cité du 9e Art sont des entreprises du territoire angoumoisin et charentais. Il était essentiel pour ce projet qu’il soit soutenu par le tissu économique d’Angoulême compte tenu de l’ancrage et de l’identification de la bande dessinée au territoire. La campagne de financement s’élargit à présent au national et à l’international.

La gouvernance de la Fondation est constituée d’un Conseil d’administration composé à parité entre l’Institut de France et la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image, sous la présidence du Chancelier de l’Institut de France, et d’un Conseil d’orientation, constitué de personnalités qualifiées et des élus du territoire angoumoisin, ainsi que des représentants du monde économique.

L’action de la Fondation se divisera en cinq chapitres :

1. Soutenir la création et les auteurs

-  Allocation de bourses pour les auteurs en résidence à Angoulême, en France ou à l’étranger (résidences croisées)
-  Soutien de prix annuels Jeunes auteurs
-  Montée en puissance de la Maison des Auteurs, espace dédié aux résidences d’auteurs, avec une plus grande capacité d’accueil et la structuration d’un réseau international des anciens résidents
-  Développement d’expositions dédiées aux jeunes créateurs francophones
-  Soutien pour des rencontres d’auteurs et des projets de croisement artistiques

2. Valoriser le patrimoine et en développer la connaissance

-  Production d’expositions temporaires notamment sur des sujets transversaux et hybrides
-  Accroissement des collections patrimoniales en planches originales, albums et objets liés à la bande dessinée et à l’image
-  Développement des synergies entre la bande dessinée et les savoir-faire d’excellence
-  Soutenir des projets de recherche sur des corpus patrimoniaux

3. Exploiter le potentiel éducatif de la bande dessinée

-  Financement de projets éducatifs et socio-culturels, en France comme à l’international
-  Développement d’actions éducatives et sociales à destination des populations fragilisées et éloignées de la culture, en France et à l’international
-  Apprentissage de la langue française et l’éducation à l’image

4. Soutenir la recherche et l’innovation

-  Allocation de bourses de mobilité étudiante dans le domaine de la bande dessinée et de l’image
-  Financement de projets de recherche académique et de colloques
-  Modernisation des infrastructures qui composent la Cité et notamment le « Vaisseau Moebius » avec la création d’espaces Recherche & Développement
-  Soutien des projets innovants et expérimentaux, notamment ceux des écoles du Campus de l’Image d’Angoulême

5. Développer le rayonnement national et international

-  Financement d’expositions itinérantes à l’étranger pour valoriser le patrimoine et la création contemporaine
-  Financement de temps forts permettant de fédérer la filière (rencontres, débats, colloques)
-  Soutien à des projets de création de musées « filiales » à l’étranger sur le modèle du Louvre Abou Dhabi
-  Développement de projets hybrides en France comme à l’international consacrés aux sujets sociétaux et aux enjeux globaux tels que le réchauffement climatique, la biodiversité, la liberté d’expression, les droits de l’homme, les droits de l’enfant, l’égalité des genres.